« L’accompagnement humain est la clé de l’efficacité des partenariats territoriaux »

Quelles sont les différentes clés de voûte de la coopération territoriale sur les sujets emploi et formation à l’échelle d’une région?

Par leur action quotidienne dans les territoires, nos entreprises de travail temporaire sont fortement contributrices à l’objectif de plein emploi, l’une des priorités du quinquennat. L’engagement de notre secteur se traduit par de nombreuses initiatives de Prism’emploi, lancées à l’échelle nationale puis déclinées en région, qui visent à favoriser le retour à l’emploi des personnes qui en sont éloignées.


L’accord-cadre signé avec Pôle emploi, en mai 2021, constitue la première clé de voûte de nos actions en faveur de l’emploi des demandeurs d’emploi. Désormais décliné dans toutes les régions, ce partenariat renforce nos relations avec Pôle emploi dans l’ensemble du territoire. Il a pour objectif d’améliorer l’efficacité collective des actions en faveur des demandeurs d’emploi en optimisant la coordination des initiatives des deux partenaires.


Sur le même principe, l’accord-cadre national avec la DGEFP, l’Union Nationale des Missions Locales (UNML), AKTO, l’opérateur de compétence de notre branche, le FPETT qui gère nos fonds conventionnels de formation, et le FASTT, le fond d’aide sociale, nous engage à mettre en commun nos compétences afin de favoriser l’accès à l’emploi des jeunes. Signé en novembre 2021, il permet de développer à l’échelle locale les partenariats entre les réseaux de nos agences d’emploi et des Missions Locales. L’objectif est d’être au plus près des besoins de ces jeunes et de leur proposer des missions d’intérim, qu’ils bénéficient ou non d’un parcours contractualisé d’accompagnement vers l’emploi et l’autonomie (PACEA Jeunes), ou d’un contrat d’engagement Jeune (CEJ). De manière générale, dans le cadre de la démarche Mission Jeunes, l’offre de travail temporaire est intégrée comme une composante à part entière du parcours d’emploi des jeunes.


Le troisième axe concerne les personnes en situation de handicap. Depuis la signature en septembre 2019 de la convention-cadre entre Prism’emploi et les opérateurs de la branche du travail temporaire d’une part, et le Ministère du Travail, le Secrétariat d’Etat chargé des personnes handicapées, l’UNEA, Pôle emploi, CHEOPS, l’UNML, l’APEC et l’AGEFIPH, d’autre part, nous œuvrons à un décloisonnement et une harmonisation des actions entre les secteurs public et privé ainsi qu’au déploiement d’une offre de services coordonnée. Je tiens à souligner que la création, à titre expérimental, d’un cas de recours spécifique au travail temporaire lié à la situation de handicap de la personne, a concerné, en 2021 près de 10% des missions de salariés handicapés. C’est un véritable levier sur lequel nos agences d’emploi s’appuient pour démultiplier leurs actions en faveur de l’emploi des personnes handicapées. Une autre expérimentation, issue de la réforme des entreprises adaptées, concerne les Entreprises Adaptées de Travail Temporaire (EATT), qui ont pour activité exclusive la mise à disposition de travailleurs handicapés dans le cadre de contrats de travail temporaire (contrat de mission ou CDI intérimaire). Elles sont appelées à devenir les spécialistes de l’intérim pour les personnes handicapées.

Quels sont pour vous les enjeux et les atouts des partenariats entre les agences d’emploi et les acteurs locaux de l’emploi?

Chaque bassin d’emploi a ses caractéristiques propres selon les secteurs d’activité du territoire (industries, agriculture, commerces, services, logistique et transport…) et partager cette connaissance représente déjà un objectif primordial ! Ensuite, la richesse de nos partenariats réside dans notre capacité à mobiliser de manière adéquate les moyens complémentaires apportés par les uns et les autres, en prenant en compte les spécificités locales. A ce titre, les moyens de formation qu’investit notre branche (3,35% de la masse salariale soit plus de 600 millions d’euros en 2022) et les dispositifs d’aide sociale développés par le FASTT (aide à la mobilité, à la garde d’enfant, à l’accès au logement et au crédit…) sont de précieux outils.

Dans les coopérations, ce qui est primordial, c’est la qualité des relations !

Ainsi, dans le partenariat agences d’emploi et Pôle emploi, la qualité des relations entre le conseiller Pôle emploi et le chargé de recrutement et/ou le responsable de l’agence d’emploi est le gage d’une bonne coopération. Pour cela, Prism’emploi et Pôle emploi coorganisent des réunions d’information qui s’adressent aux conseillers Pôle emploi afin de présenter l’activité des agences d’emploi, le statut social du salarié intérimaire et les dispositifs d’accompagnement de la branche. Les salariés permanents des agences d’emploi assistent, quant à eux, à des webinaires de présentation des outils digitaux et des dispositifs de Pôle emploi (par exemple Data emploi, la bonne compétence pro).


Cet esprit de coopération se manifeste en région par différentes avancées concrètes en faveur de l’emploi : le sourcing de candidats est facilité pour les agences d’emploi qui, en ayant davantage accès aux banques de profils, peuvent plus efficacement répondre aux besoins des entreprises.
Nous organisons par ailleurs des salons emploi dédiés aux agences d’emploi, les Intérim Job Days, et associons bien sûr tous les acteurs du service public de l’emploi. En 2022, les Intérim Job Days ont eu lieu à Metz, Strasbourg et Reims. Cette année, elles se dérouleront à Strasbourg, Nancy, Reims et Dijon.


Dans le cadre de la démarche « Mission Jeunes », initiée en 2014 puis reconduite en 2018 et en 2021, les agences d’emploi signent des conventions avec les Missions Locales pour améliorer la qualification des jeunes et renforcer leur employabilité. Un travail “main dans la main” sur un territoire donné entre les acteurs permet de proposer aux jeunes l’accès à des missions d’intérim et à l’offre de services d’accompagnement de la branche, afin de lever des freins périphériques à l’emploi. Ils accèdent ainsi à l’intégralité des solutions proposées par le FASTT pour faciliter leur vie quotidienne et sécuriser leur parcours professionnel : mutuelle Intérimaires santé, accès au logement, accès à la mobilité, aide à la garde d’enfants, aide à la gestion budgétaire… Cet accord national est cours de déploiement en région. La région Bourgogne-Franche-Comté dont j’exerce la présidence pour Prism’emploi, a signé sa convention le 31 janvier 2023 et les signatures se succèdent : La Réunion, l’Île de France et la Normandie en février, la Bretagne et la Nouvelle Aquitaine en mars. Ces conventions régionales se déclinent à leur tour en conventions locales, comme à Grenoble, le 19 janvier dernier, entre la Mission Locale, AKTO et 24 agences d’emploi.

Patrick Lévy
Patrick Lévy
Patrick Lévy est membre du Conseil d'Administration de Prism'emploi et Président régional de Prism'emploi Bourgogne-Franche-Comté. Il est Directeur Général du Groupe La Varappe, dont fait partie l'ETTI Eureka, agréée Entreprise Solidaire et d’Utilité Sociale (ESUS). Patrick Lévy est également Vice-président de la CPNE et administrateur du FPE-TT.

Ses autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles associés

Derniers articles

Professionnaliser la lutte contre l’illettrisme et l’illectronisme

L'illettrisme touche 2,5 millions de personnes en France dont près de la moitié d’entre elles a plus de 45 ans. Ces personnes ont été scolarisées, parlent français et exercent une activité professionnelle mais elles ne maîtrisent pas les fondamentaux de la lecture, de l'écriture ou du calcul. Notre secteur, comme tous ceux qui emploient un grand nombre de personnes peu qualifiées, est au premier rang pour contribuer à lutter contre ce phénomène qui fragilise l’employabilité de toutes les personnes concernées.

Grégoire Loiseau

Professeur à l’Université de Panthéon-Sorbonne, Grégoire Loiseau commente le jugement du conseil de prud’hommes de Paris du 9 janvier 2023 concernant une plateforme de mise à disposition de personnel.

« Nous serons au rendez-vous de toutes les concertations à venir »

La mission pilotée par Thibaut Guilluy vient de publier son rapport sur France Travail. Prism’emploi a activement participé aux travaux préparatoires qui ont abouti à sa production au titre des services aux entreprises. Notre organisation se félicite des propositions ambitieuses et modernes dans lesquelles nous reconnaissons l’écho des propositions, responsables et pragmatiques de notre profession !

Vous souhaitez recevoir les derniers articles ?

Abonnez-vous à nos alertes.